Repenser l’histoire des orateurs

ENG

Ce volet du projet, pris en charge par Estelle Doudet, a pour objectif la préparation de la monographie The Age of Modern Orators. The Rise of Public Eloquence in French (1390-1560).

Bien qu’elle ait retrouvé toute sa place dans les recherches sur la littérature et sur les cultures de la communication, l’histoire moderne de la rhétorique reste aujourd’hui focalisée sur la révolution humaniste italienne au Trecento et au Quattrocento et sur ses imitations ultérieures dans les autres pays de l’Europe occidentale. L’objectif de cet ouvrage est de complexifier ce récit dominant en mettant en valeur la situation spécifique des écrivains en français entre 1390 et 1560.

Des hommes de loi aux prédicateurs, des fonctionnaires royaux aux directeurs de compagnies théâtrales, la plupart des écrivains en français ont activement participé au rhetorical turn des XIVe-XVIe siècles. Engagés au service du bien commun, ils ont revendiqué le statut singulier d’orateur moderne (J. Lemaire, 1511). Adaptant les principes cicéroniens à une culture vernaculaire différente du modèle néo-latin italien, cette auctorialité originale a été au fondement d’une nouvelle vision des pratiques et des pouvoirs de la parole publique, dont l’influence est demeurée essentielle pendant les XVIIe-XIXe siècles.

Occulté jusqu’ici par les périodisations traditionnelles du Moyen Âge et de la Renaissance, ‘l’âge des orateurs modernes’ est un moment crucial, mais qui reste à découvrir, des relations entre rhétorique, littérature et communication en français.

Une liste des travaux préparatoires à cet ouvrage est accessible sur la page Nos travaux de ce site.