Présentation du projet

   

Le projet étudie la formation de la culture médiatique dans les sociétés francophones à une période de bouleversements majeurs, de la naissance de l’imprimerie aux conflits de la Réforme.

Son objectif est de montrer comment l’idéal savant de l’orateur, précurseur de l’intellectuel engagé, s’est popularisé auprès de milieux diversifiés. Dans quels buts et de quelles manières des auteurs non-professionnels et des lecteurs ordinaires se sont-ils concrètement appropriés certains outils de l’art littéraire pour intervenir dans l’espace public et influencer des réseaux d’opinion ? Mises en œuvre par des acteurs sociaux moins lettrés et moins visibles que les grands écrivains, ces médialittératures sont aujourd’hui oubliées de la recherche en sciences humaines, alors qu’elles révèlent à bien des égards la profondeur archéologique de nos sociétés hypermédiatisées.

Pour les découvrir, le projet mènera la première étude comparative globale de trois formes d’expression très fréquemment utilisées entre 1460 et 1560 et articulant travail poétique du vers et réflexion sur la communication publique : l’historiographie d’actualité, la poésie de circonstance et le théâtre politique. L’étude sera menée à partir d’œuvres et d’archives inédites issues en particulier des actuelles Suisse et Belgique francophones. En remettant au jour ce patrimoine méconnu, le projet a pour ambition de développer un nouveau champ de recherche au croisement de l’histoire des littératures, des pratiques culturelles et des médias.

Poétiques et pratiques de la communication publique en français (XVe-XVIe s.)

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search