Faire du théâtre

ENG

Responsable : Natalia Wawrzyniak

Durée : 2020-2023

Ce volet du projet a étudié une riche culture théâtrale qui a fleuri de part et d’autre de la Réforme dans l’actuelle Suisse romande, en l’inscrivant dans le contexte large des nouvelles pratiques de l’éloquence.

Comment faisait-on du théâtre ? Comment se formait-t-on à la prise de parole ? Qui étaient les orateurs du théâtre ? Comment pratiquait-t-on l’éloquence sur scène ? Pour répondre à ces questions ont été analysées les pièces jouées en français et francoprovençal en Romandie entre 1450 et 1550, les témoignages historiques (mémoires et correspondance contemporaines), ainsi que les archives des spectacles recensées dans les actuels cantons francophones et les cantons limitrophes (comptes et registres urbains, rôles d’acteur).

Jehan qui de tout se mesle, AEF, Littérature 2.1; Rôle du Fol, AEF, Littérature 7.1-3; Compte des Trésoriers (1466), AEF, n° 127; T. de Bèze, Abraham sacrifiant, 1550; Rôle comique de Sion, ACV, A.T.F.1 ms 3; M. Malingre, Moralite de la maladie de Chrestiente, 1533; AEG, R.C. 20; Janot dans le sac, AEF, Littérature 14.1

Notre recherche sur les formes de la communication théâtrale en Romandie au temps des orateurs s’est appuyée sur deux outils numériques :

  • Recension des Premiers théâtres romands (XVe-XVIe) dans une base de données. L’outil donne accès aux origines de la culture théâtrale suisse en français aux chercheurs et grand public. Les données sont accessibles via deux dépôt open source, à savoir la plateforme suisse DaSCH, et la base CESAR (Calendrier électronique des spectacles sous l’Ancien Régime et la Révolution).
  • Protocole de recherche portant sur la récréation historique des pratiques théâtrales en réalité virtuelle (VR). Les données collectées dans les archives du théâtre romand ont fait objet d’expérimentation dans le cadre de l’Atelier de recherche créative en histoire des arts de la scène (ARCHAS) entre 2020 et 2023. L’objectif fut de proposer, grâce à un dispositif de réalité virtuelle, plusieurs hypothèses de reconstitution historiquement fiables de l’éloquence de théâtre et du travail scénique (espaces de jeu, déclamation, gestuelle, interactions).